Une fin de semaine en ordre dispersé

Une fin de semaine en ordre dispersé

lundi 12 décembre 2022Temps de lecture: 8 minutes

Le CAC prend 0,46% à 6.677,64 points, l’EURO STOXX gagne 0,54% à 3.942,62 points et le DAX monte de 0,74% à 14.370,72 points.

Sur la semaine, le CAC perd 0,96%, l’EURO STOXX 0,89% et le DAX 1,09%.

Rebond de fin de semaine pour l’Europe

La totalité des marchés européens ont terminé dans le vert en ce vendredi 09 décembre, pour la première fois de la semaine.

Les investisseurs, toujours concentrés sur les annonces des banques centrales à venir, restent néanmoins prudents vis-à-vis de la situation économique globale actuelle.

Du côté des valeurs

La Bourse de Paris clôture en territoire positif ce vendredi, avec seulement 8 de ses 40 valeurs dans le rouge.

Le constructeur Saint-Gobain termine en tête de l’indice national français en gagnant 3,52% à 46,80 euros tandis que son homologue Vinci prend 0,69% à 98,62 euros et que Bouygues avance de 0,89% à 29,44 euros.

Veolia se hisse à la deuxième place en prenant 2,98% à 25,23 euros.

Alstom finit à la dernière marche du podium en progressant de 2,30% à 24,04 euros. Son concurrent espagnol CAF monte de 0,91% à 27,75 euros et l’allemand Siemens augmente de 1,09% à 133,44 euros.

Le trio national bancaire termine en territoire positif : Crédit Agricole (+2,28% à 9,55 euros), BNP Paribas (+1,71% à 52,89 euros), et Société Générale (+1,43% à 22,63 euros).

Le groupe de communication Publicis termine en hausse de 0,73% à 61,04 euros et Vivendi se négocie à 9 euros (+0,83%).

A Francfort, l’automobile allemande termine en hausse à l’image de Mercedes (+2,65% à 64,79 euros), BMW (+1,90% à 84,54 euros), Volkswagen (+0,47% à 137,24 euros), et Porsche (+0,21% à 56,64 euros). Sur la place parisienne, Renault finit en hausse de 0,75% à 34,04 euros alors que Stellantis cède 2,22% à 13,76 euros. Continental et Michelin s’échangent respectivement à 57,14 euros (+2,40%) et à 26,65 euros (+1,68%).

Le prêt-à-porter allemand s’illustre à l’instar de Puma (+2,16% à 52,08 euros) ou Adidas (+1,16% à 118,90 euros), tandis que Zalando termine timidement dans le rouge de 0,03% à 31,25 euros.

Philips réalise la meilleure performance journalière de l’AEX avançant de 2,30% à 13,54 euros.

Les Bourses européennes ont connu une hausse pour cette dernière séance de la semaine mais certains titres ne tirent pas leur épingle du jeu à l’exemple du groupe de paiement Worldline (-3,68% à 41,13 euros) alors que son homologue Adyen prend 0,48% à 1.411 euros.

Thales, valeur phare du secteur de l’armement recule de 2,24% à 120 euros. Sur le SBF120, Dassault Aviation abandonne 0,13% à 156,10 euros.

Le secteur pétrolier termine cette semaine en baisse tel que TotalEnergies (-0,92% à 56,29 euros), Repsol (-0,21% à 14,17 euros) ou encore Shell (-0,54% à 26,68 euros).

Le brasseur Heineken laisse 0,22% à 89,74 euros et son concurrent belge AB InBev gagne 0,60% à 56,88 euros.

Sur le DAX 40, la foncière Vonovia recule de 0,34% à 23,37 euros. Unibail-Rodamco-Westfield progresse de 2,16% à 52,49 euros.

Wall Street finit la semaine en baisse

La Bourse de New York clôture la semaine en baisse, perturbée par la publication de l’indice des prix à la production. Les valeurs technologiques baissent, entraînant avec elles les marchés.

Ainsi, le S&P 500 recule de 1,44% à 3.941,26 points, le Dow Jones abandonne 1,03% à 33.596,34 points et le NASDAQ Composite cède 2% à 11.014,89 points.

Sur la semaine, le S&P 500 recule de 3,37%, le Dow Jones de 2,77% et le NASDAQ Composite de 3,99%.

Bonne et mauvaise nouvelle

« Ce n'est pas la fin du monde. Mais certainement, une surprise négative pour les marchés », commente Peter Cardillo, chef économiste chez Spartan Capital Securities. En effet, l’indice des prix à la production qui était attendu à 7,2%, est apparu en hausse de 7,4% sur un an en novembre. Si cet indicateur ralentit par rapport à octobre, il reste cependant plus élevé que prévu.

Malgré cela, d’après les publications de l’enquête de l’Université du Michigan, le moral des ménages aux États-Unis s’est amélioré plus que prévu sur les premiers jours du mois de décembre. En effet, l’indice de confiance remonte à 59,1 contre 56,9 anticipé par le consensus Reuters.

Du côté des valeurs

Contrairement à l’Europe, c’est dans le rouge que clôturent les indices américains.
Ainsi, la marque d’habillement sportif Lululemon Athletica termine la semaine sur une chute de 12,85% à 326,39 dollars et donc, lanterne rouge du NASDAQ-100.

En deuxième position des moins bonnes performances, on retrouve le spécialiste de la surveillance du diabète DexCom, qui recule de 5,06% à 116,46 dollars.

Enfin, Moderna complète ce podium et abandonne 3,98% à 177,35 dollars.

Le secteur des seminconducteurs finit la semaine comme il l’avait commencé, dans le rouge : Advanced Micro Devices (-2,67% à 68,59 dollars), Microchip (-1,22% à 75,88 dollars), Lam Research (-1,05% à 450,20 dollars), NXP (-1,02% à 169,72 dollars), Nvidia (-0,98% à 171,01 dollars) ou encore Intel (-0,70% à 28,24 dollars).

Concernant les GAFAM, Amazon cède 1,39% à 89,09 dollars. Alphabet et Microsoft suivent et baissent respectivement de 0,94% à 93,07 dollars et de 0,80% à 245,42 dollars. La marque à la pomme (Apple) se replie de 0,34% à 142,16 dollars. Seul Meta Platforms clôture en positif de 0,49% à 115,90 dollars.

Si la séance a été compliquée pour la majorité, certains titres ont réussi à tirer leur épingle du jeu.

C’est le cas notamment du spécialiste de la signature électronique DocuSign qui s’envole de 12,37% à 49,16 dollars et termine ainsi à la première place du NASDAQ-100.

Le constructeur de voitures électriques Tesla décroche la seconde place de l’indice et grimpe de 3,23% à 179,05 dollars. Son concurrent Lucid Group se maintient à 8,68 dollars alors que Rivian décroche de 4,51% à 27,29 dollars.

Enfin, le géant du streaming Netflix gagne 3,14% à 320,01 dollars.

 

Palmarès du CAC 40 – séance du jour

Le top 5 du jour des valeurs du CAC 40

Le flop 5 du jour des valeurs du CAC 40

 

Point sur les matières premières principales

L’analyse technique du jour par DT Expert

On voit très clairement que les cours de l’EURUSD sont enfermés au sein d’un large canal de LT descendant, depuis juin 2008. La paire a proprement testé la borne supérieure dudit canal à plusieurs reprises, sans réussir à s’en affranchir. Or, la configuration se ternissait de plus en plus semaine après semaine, jusqu’au récent rebond. Aussi, tant que le point pivot, situé sur la parité absolue (1 pour 1) ne sera pas enfoncé, il faudra envisager une reprise de l’euro avec en première ligne de mire les 1,063 (sous pression) puis les 1,123 en extension.

Alternativement, si les 1,035 mènent à la cassure du pivot sur les 1 pour 1, une domination du dollar vers les 0,953, puis jusqu’aux 0,912 en extension restera attendue.

 

Sélection d’un turbo Call et d’un turbo Put pour jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent

Voici notre sélection de turbos de la gamme Vontobel pour ceux qui souhaitent jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent sélectionné :

 

Bonne journée, bons trades et à la séance prochaine pour la suite de nos aventures…

 

AVERTISSEMENT

Les commentaires et analyses figurant dans ce document reflètent l’opinion de DT Expert à un instant donné et sont susceptibles de changer à tout moment. Ils ne sauraient cependant constituer un engagement ou une garantie de la part de DT Expert. Les usagers reconnaissent et acceptent que par leur nature même, tout investissement dans des valeurs mobilières revêt un caractère aléatoire et qu’en conséquence, tout investissement de cette nature constitue un investissement à risque dont la responsabilité revient exclusivement à l’usager. Il est précisé que les performances passées d’un produit financier ne préjugent en aucune manière de leurs performances futures. Les turbos, du fait de leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations, voire de perdre toute leur valeur. Il est recommandé à toute personne non avertie des spécificités de ces produits de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter. Copyright 2020-2025 – DT Expert ©

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L’ÉCHÉANCE, émis par Vontobel Financial Products GmbH, véhicule d’émission dédié de droit allemand offrant une garantie du paiement des sommes dues par l’émetteur au titre du produit donnée par Vontobel Holding AG. Le produit est soumis au risque de défaut de paiement, de faillite ainsi que de mise en résolution de Vontobel Financial Products GmbH et Vontobel Holding AG.

Renseignements importants

Ce document n’est ni un conseil en placement ni une recommandation de placement ou de stratégie de nature financière, comptable, juridique ou autre ou une stratégie d’investissement, mais une publicité. Des informations complètes sur les instruments financiers, y compris les risques, sont décrites dans le prospectus de base respectif, ainsi que tout supplément éventuel, et dans les Conditions Définitives (« Final Terms ») respectives. Le prospectus de base et les Conditions Définitives constituent les seuls documents de vente contraignants pour les instruments financiers. Il est recommandé aux investisseurs potentiels de lire attentivement ces documents avant de prendre toute décision d’investissement afin de bien comprendre les risques et les avantages potentiels d’un investissement dans les instruments financiers. Les investisseurs peuvent télécharger ces documents et le document d’information clé (KID) sur le site internet de l’émetteur, Vontobel Financial Products GmbH, Bockenheimer Landstrasse 24, 60323 Frankfurt am Main, Allemagne, à l’adresse https://prospectus.vontobel.com. En outre, le prospectus de base, tout supplément au prospectus de base et les Conditions Définitives sont disponibles gratuitement auprès de l’émetteur. L’approbation du prospectus par l’autorité compétente ne doit pas être considérée comme un avis favorable sur les instruments financiers offerts ou admis à la négociation sur un marché réglementé. Les instruments financiers ne sont pas des produits simples et peuvent être difficiles à comprendre. Ces informations contiennent une indication des performances passées. Le rendement passé n’est pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Les produits s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les facteurs de risques tels que décrits ci-dessous représentent les principaux facteurs de risques.

Risque de perte du capital : ces produits présentant un risque de perte totale du montant investi à tout moment.

Risque de marché : ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportant pas de protection du capital.

Risque de désactivation:  pour les Turbos uniquement, si le cours du sous-jacent atteint la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit sera automatiquement désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement.

Effet de levier : ces produits peuvent intégrer un effet de levier, qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas.

Risque de crédit : en acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

05/02/2023 04:58:42

 

Écrire un commentaire

 

  

 

  

 

* Tous les champs imposés doivent être remplis