Avec de bonnes nouvelles, le luxe en soutien du Cac

Avec de bonnes nouvelles, le luxe en soutien du Cac

lundi 25 octobre 2021Temps de lecture: 7 minutes

La Bourse de Paris clôture cette séance de vendredi en hausse, lui permettant d’être symboliquement gagnante sur la semaine (+0,09%). Le Cac 40 a gagné 0,71% à 6.733,69 points. Les informations évoquant le versement in extremis par le géant de l’immobilier Evergrande d’intérêts liés à une obligation apaisent les craintes d’effondrement de l’ensemble du secteur en Chine.

Evergrande a effectué un versement de 83,5 millions de dollars d’intérêts sur une obligation dus le 23 octobre, rapporte le quotidien chinois Securities Times. Le groupe ne sera donc pas déclaré tout de suite en faillite alors que le délai de grâce de 30 jours s’achève ce week-end.

« Comme il s’agit d’un média d’Etat, qui n’écrit rien sans l’approbation du gouvernement, je suis enclin à le croire, écrit Jeffrey Halley, analyste marché sénior Asie-Pacifique chez OANDA.

Cela devrait temporairement calmer les craintes de contagion au système financier chinois, même si je note qu’Evergrande dispose d’un autre délai de grâce pour le versement de 45,17 millions de dollars qui s’achève le 29 octobre.

S’ils [Evergrande] sont parvenus à réunir les fonds pour celui-ci, il est raisonnable de supposer que ceux dus la semaine prochaine seront également trouvés », explique-t-il.

Les nouveaux développements autour d’Evergrande, combinés à la solide performance trimestrielle de L’Oréal, ont contrebalancé le ralentissement plus marqué que prévu de l’activité du secteur privé en zone euro. A 54,3 points, l’indice PMI composite établi par IHS Markit se maintient néanmoins au-dessus du seuil critique des 50 qui sépare expansion et contraction de l’activité.

De plus, il demeure au-dessus de sa moyenne pré-pandémie (53 points). Outre-Atlantique, ce même indice composite a atteint un plus haut de trois mois à 57,3 points, grâce à l’accélération observée dans les services et en dépit des tensions sur les approvisionnements. 

A New York, les indices américains évoluent dans le rouge, le Nasdaq Composite des valeurs technologiques reculant plus que les autres. Intel chute de plus de 10% après avoir lancé, jeudi après la clôture, un avertissement sur ses marges. Snap plonge de 24%.  

Le réseau social a annoncé que la modification de la politique de confidentialité d’Apple, visant à protéger davantage la vie privée de ses utilisateurs et à empêcher le traçage des interactions sur Internet, avait pesé sur ses revenus publicitaires.

Facebook, très critique envers la politique d’Apple, qui pèse aussi sur son activité, perd plus de 5%. Facebook publiera ses comptes du troisième trimestre la semaine prochaine.

Records pour Hermès et Pernod Ricard

A Paris, L’Oréal, deuxième capitalisation du Cac 40 derrière LVMH (+1,15%), a fait état d’une forte croissance de son chiffre d’affaires trimestriel en dépit du Covid-19 en Asie, son plus gros marché. Emmenant avec lui toutes les composantes du luxe, le géant des cosmétiques a gagné plus de 5% sur le Cac 40. Hermès (+2,26%) est à des nouveaux plus hauts historiques.

Vivendi finit en hausse d’un peu plus de 1%. Le groupe de médias, qui s'est séparé le mois dernier d'Universal Music Group après son introduction en Bourse, a fait état d'une hausse de plus de 10% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, grâce notamment à son activité de télévision payante Canal+. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 2,48 milliards d'euros. Le consensus des analystes Visible Alpha fourni par Jefferies était de 2,26 milliards d'euros.

En dehors du Cac 40, meilleure performance du SRD, Klépierre a gagné près de 8%. L’activité repart chez l’exploitant de centres commerciaux, propriétaire notamment de Créteil Soleil et du Grand Littoral à Marseille, qui faisait le point sur ses revenus locatifs du troisième trimestre.

Le Nasdaq et le S&P 500 terminent en baisse, le secteur des communications pèse

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé vendredi, alors que les résultats trimestriels décevants de Snap et Intel ont pesé sur le Nasdaq et le S&P500.

L'indice Dow Jones a pris 0,21%, ou 73,94 points, à 35 677,02 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 4,88 points, soit -0,11%, à 4 544,9 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 125,5 points (-0,82%) à 15 090,20 points.

Les actions ont reculé lors d'une séance agitée, les avertissements de Snap et Intel, qui ont par ailleurs publié jeudi des chiffres d'affaires inférieurs aux attentes, ayant pesé sur le secteur technologique et incité les investisseurs à la prudence.

Les investisseurs étaient en effet "vraiment inquiets", selon Sean Sun, gestionnaire de portefeuille chez Thornburg Investment Management, des résultats moins bons que prévu de Snap, ce qui les a poussé à se retirer d'autres firmes du secteur des communications comme Facebook ou Twitter.

En conséquence, l'indice S&P des services de communication a été le principal frein à l'indice de référence au cours de la séance.

Snap a accusé une baisse de plus de 20% au cours de la séance, le propriétaire de l'application Snapchat ayant attribué la baisse de la performance de son activité publicitaire aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale et aux pénuries de main-d'oeuvre qui ont amené les marques à réduire leurs dépenses publicitaires.

La performance d'Intel a été pénalisée par des ventes plus faibles qu'attendues au troisième trimestre tandis que son directeur général a souligné que la pénurie de puces freine les ventes de ses processeurs.

 

Palmarès du Cac 40 – séance du jour

Le top 5 du jour des valeurs du Cac 40

Le flop 5 du jour des valeurs du Cac 40

 

Point sur les matières premières principales

 

L’analyse technique du jour par DT Expert

Même s’il a cédé le titre de meilleur indice à son homologue néerlandais, le Cac garde sa médaille d’argent et demeure malgré tout solide techniquement. Aussi, tant que notre point pivot des 6.100 points ne sera pas enfoncé, la validation de la franche cassure des plus-hauts d’avant crise du Covid-19 devrait conduire à une accélération vers les objectifs de projection situés d’abord sur les 7.660 points. Scénario à valider sur le dépassement de l’actuel plus-haut historique autour des 6.950 points, et validé par le test réussi des 6.400 points intermédiaires.

Scénario alternatif : sous les 6.100 points, on privilégiera un test du seuil des 5.650 points initialement.

Sélection d’un turbo Call et d’un turbo Put pour jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent 

Voici notre sélection de turbos de la gamme Vontobel pour ceux qui souhaitent jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent sélectionné :

Bonne journée, bons trades et à la séance prochaine pour la suite de nos aventures…

 

AVERTISSEMENT

Les commentaires et analyses figurant dans ce document reflètent l’opinion de DT Expert à un instant donné et sont susceptibles de changer à tout moment. Ils ne sauraient cependant constituer un engagement ou une garantie de la part de DT Expert. Les usagers reconnaissent et acceptent que par leur nature même, tout investissement dans des valeurs mobilières revêt un caractère aléatoire et qu’en conséquence, tout investissement de cette nature constitue un investissement à risque dont la responsabilité revient exclusivement à l’usager. Il est précisé que les performances passées d’un produit financier ne préjugent en aucune manière de leurs performances futures. Les turbos, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations, voire de perdre toute leur valeur. Il est recommandé à toute personne non avertie des spécificités de ces produits de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter. Copyright 2021 – DT Expert ©

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L’ÉCHÉANCE, émis par Vontobel Financial Products GmbH, véhicule d’émission dédié de droit allemand offrant une garantie du paiement des sommes dues par l’émetteur au titre du produit donnée par Vontobel Holding AG. Le produit est soumis au risque de défaut de paiement, de faillite ainsi que de mise en résolution de Vontobel Financial Products GmbH et Vontobel Holding AG. 

Renseignements importants 

Ce document n’est ni un conseil en placement ni une recommandation de placement ou de stratégie de nature financière, comptable, juridique ou autre ou une stratégie d’investissement, mais une publicité. Des informations complètes sur les instruments financiers, y compris les risques, sont décrites dans le prospectus de base respectif, ainsi que tout supplément éventuel, et dans les Conditions Définitives (« Final Terms ») respectives. Le prospectus de base et les Conditions Définitives constituent les seuls documents de vente contraignants pour les instruments financiers. Il est recommandé aux investisseurs potentiels de lire attentivement ces documents avant de prendre toute décision d’investissement afin de bien comprendre les risques et les avantages potentiels d’un investissement dans les instruments financiers. Les investisseurs peuvent télécharger ces documents et le document d’information clé (KID) sur le site internet de l’émetteur, Vontobel Financial Products GmbH, Bockenheimer Landstrasse 24, 60323 Frankfurt am Main, Allemagne, à l’adresse https://prospectus.vontobel.com. En outre, le prospectus de base, tout supplément au prospectus de base et les Conditions Définitives sont disponibles gratuitement auprès de l’émetteur. L’approbation du prospectus par l’autorité compétente ne doit pas être considérée comme un avis favorable sur les instruments financiers offerts ou admis à la négociation sur un marché réglementé. Les instruments financiers ne sont pas des produits simples et peuvent être difficiles à comprendre. Ces informations contiennent une indication des performances passées. Le rendement passé n’est pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Les produits s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les facteurs de risques tels que décrits ci-dessous représentent les principaux facteurs de risques. 

Risque de perte du capital : ces produits présentant un risque de perte totale du montant investi à tout moment. 

Risque de marché : ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportant pas de protection du capital. 

Risque de désactivation :  pour les Turbos uniquement, si le cours du sous-jacent atteint la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit sera automatiquement désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement. 

Effet de levier : ces produits peuvent intégrer un effet de levier, qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas. 

Risque de crédit : en acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

 

06/12/2021 14:48:09

 

Écrire un commentaire

 

  

 

  

 

* Tous les champs imposés doivent être remplis