Le Cac parvient finalement à terminer en hausse, Kering a réduit ses pertes en fin de séance

Le Cac parvient finalement à terminer en hausse, Kering a réduit ses pertes en fin de séance

jeudi 21 octobre 2021Temps de lecture: 7 minutes

La volte-face de Kering, intervenue au cours de l’après-midi, a donné un coup de fouet aux autres valeurs du luxe, ce qui permet au Cac 40 de clôturer cette séance de mercredi en progression (+0,54% à 6.705,61 points).

Kering a réussi à effacer l’essentiel de ses pertes (-0,58%) après avoir perdu jusqu’à près de 6%. Le groupe de luxe, qui a publié mardi soir son chiffre d’affaires à fin septembre, a vu sa croissance ralentir plus que prévu par les analystes au troisième trimestre.

Le groupe est pénalisé par sa marque phare Gucci dont les ventes ont pâti de la résurgence des cas de Covid-19 en Asie, a expliqué la direction (alors que LVMH n’a pas enregistré de coup de frein malgré les reconfinements localisés en Chine et les restrictions de mobilité).

Plus sûrement, c’est la transition de la marque Gucci qui a freiné la dynamique d’activité. « Nous avons clairement sous-estimé l'impact d'un trimestre de transition pour Gucci, avant l'arrivée de sa collection Aria tant attendue », explique l’analyste Rogerio Fujimori de la banque d’investissement Stifel.

Cette collection est sortie en fin de trimestre, « trop tard pour [le] sauver. […] La direction a exprimé sa confiance dans la réaccélération de la croissance de Gucci au quatrième trimestre, grâce à une offre de produits plus forte et plus complète avec Aria, des prix de vente moyens plus élevés et l'intensification du marketing, dans un contexte d'exploitation plus normal en Asie. » Kering est satisfait de l’orientation des ventes de la collection, rapporte aussi l’analyste Luca Solca de Berenberg.

Dans le secteur du luxe, qui pèse pour près d’un quart du Cac 40, Hermès a gagné plus de 2%, signant la plus forte hausse du Cac 40. Le sellier publiera demain, à son tour, son chiffre d’affaires du troisième trimestre. LVMH, qui a ouvert la semaine dernière le bal des publications, finit sur un gain de 1,56%.

Vinci (+0,86%) finit également en hausse sur le Cac 40. Le groupe de BTP et de concessions a confirmé que ses résultats au titre de 2021 devraient être en « nette amélioration » par rapport à 2020, « tout en restant inférieurs à leur niveau de 2019 ».

A l’inverse, Renault a lâché près de 3%, plus forte baisse du Cac 40. Le constructeur a perdu jusqu'à 7% à la Bourse de Paris ce mercredi alors que le constructeur aurait revu en forte augmentation ses prévisions de perte de production pour cette année, passées de 100.000 cet hiver à 200.000 cet été pour atteindre désormais « 300.000 minimum ».

Wall Street mitigée, malgré des résultats qui rassurent

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, le Nasdaq ayant marqué un léger repli tandis que le Dow Jones et le S&P-500 se sont rapprochés de leurs records, alors que les investisseurs ont été rassurés par les résultats trimestriels meilleurs qu'attendu publiés par des entreprises américaines.

L'indice Dow Jones a gagné 0,43%, ou 152,03 points, à 35.609,34 points. Le S&P-500, plus large, a pris 16,56 points, soit 0,37%, à 4.536,19 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 7,41 points (0,05%) à 15.121,68 points.

Le Dow Jones a brièvement dépassé durant la séance son record atteint mi-août, tandis que le S&P-500 s'est rapproché à cinq points de son record de début septembre.

Comme la veille, le secteur de la santé a poursuivi son rebond, dans le sillage des perspectives très optimistes annoncées par Anthem et Abbott.

Début octobre, en amont de la saison des résultats lancée la semaine dernière, le S&P-500 se trouvait à environ 6% de son record, en déclin face aux inquiétudes sur les goulots d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement, les pressions sur les marges des entreprises et la hausse des coûts de production.

Si les entreprises américaines ayant publié leurs résultats ont mentionné les problèmes d'approvisionnement et la hausse des coûts, les investisseurs ont pour le moment été rassurés par la capacité de celles-ci à préserver leurs marges en répercutant les coûts aux clients, a commenté Jack Janasiewicz, gestionnaire de portfolio chez Natixis Investment Managers Solutions.

« Ce qui compte, ce sont les résultats, et jusqu'à présent ce que nous avons vu est meilleur qu'attendu. Les marges tiennent », a-t-il déclaré. « La barre avait été placée assez bas en amont (de la saison des résultats) donc cela facilite les choses ».

Alors que seulement 14% environ des entreprises du S&P-500 ont publié leurs résultats trimestriels, les analystes s'attendent à une hausse sur un an de 33%, selon des données Refinitiv.

Côté valeurs, Abbott Laboratories a progressé de 3,3% après avoir relevé dans la journée sa prévision de bénéfice ajusté pour l'ensemble de l'année, citant un rebond des ventes de ses tests de dépistage du Covid-19.

Anthem a bondi de 7,7% dans la foulée du relèvement de ses perspectives pour 2021 après la publication de ses résultats du troisième trimestre.

Biogen, qui a rapporté des ventes trimestrielles jugées décevantes de son traitement contre la maladie d'Alzheimer, a marqué un léger repli.

Verizon Communications a fini dans le vert (+2,4%) à la suite de l'annonce d'une hausse du nombre de ses abonnés supérieure aux prévisions au troisième trimestre, grâce en partie à la demande accrue pour les services 5G.

Palmarès du Cac 40 – séance du jour

Le top 5 du jour des valeurs du Cac 40

Le flop 5 du jour des valeurs du Cac 40

 

Point sur les matières premières principales

 

L’analyse technique du jour par DT Expert

Depuis fin 2020, le titre Veolia évolue au sein d'un canal ascendant. Après avoir testé une troisième fois la borne supérieure du canal au mois de septembre 2021, le titre a corrigé pour venir rebondir sur la borne basse de ce dernier. Le fort rebond sur cette zone a permis au titre de repasser au-dessus de ses moyennes mobiles journalières à 20 et 50 périodes. Le RSI venant de repasser au-dessus du seuil de neutralité est un autre indicateur de la vague de hausse en cours sur le titre. Nous anticipons une continuation de la hausse en direction des 28,94€ dans un premier temps, puis vers les 30€.

Scénario alternatif : la franche cassure du point pivot à 27,28€ conduirait à un retour sur le support et overlap à 26,24€.

Sélection d’un turbo Call et d’un turbo Put pour jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent

Voici notre sélection de turbos de la gamme Vontobel pour ceux qui souhaitent jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent sélectionné :

Bonne journée, bons trades et à la séance prochaine pour la suite de nos aventures…

AVERTISSEMENT

Les commentaires et analyses figurant dans ce document reflètent l’opinion de DT Expert à un instant donné et sont susceptibles de changer à tout moment. Ils ne sauraient cependant constituer un engagement ou une garantie de la part de DT Expert. Les usagers reconnaissent et acceptent que par leur nature même, tout investissement dans des valeurs mobilières revêt un caractère aléatoire et qu’en conséquence, tout investissement de cette nature constitue un investissement à risque dont la responsabilité revient exclusivement à l’usager. Il est précisé que les performances passées d’un produit financier ne préjugent en aucune manière de leurs performances futures. Les turbos, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations, voire de perdre toute leur valeur. Il est recommandé à toute personne non avertie des spécificités de ces produits de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter. Copyright 2021 – DT Expert ©

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L’ÉCHÉANCE, émis par Vontobel Financial Products GmbH, véhicule d’émission dédié de droit allemand offrant une garantie du paiement des sommes dues par l’émetteur au titre du produit donnée par Vontobel Holding AG. Le produit est soumis au risque de défaut de paiement, de faillite ainsi que de mise en résolution de Vontobel Financial Products GmbH et Vontobel Holding AG. 

Renseignements importants 

Ce document n’est ni un conseil en placement ni une recommandation de placement ou de stratégie de nature financière, comptable, juridique ou autre ou une stratégie d’investissement, mais une publicité. Des informations complètes sur les instruments financiers, y compris les risques, sont décrites dans le prospectus de base respectif, ainsi que tout supplément éventuel, et dans les Conditions Définitives (« Final Terms ») respectives. Le prospectus de base et les Conditions Définitives constituent les seuls documents de vente contraignants pour les instruments financiers. Il est recommandé aux investisseurs potentiels de lire attentivement ces documents avant de prendre toute décision d’investissement afin de bien comprendre les risques et les avantages potentiels d’un investissement dans les instruments financiers. Les investisseurs peuvent télécharger ces documents et le document d’information clé (KID) sur le site internet de l’émetteur, Vontobel Financial Products GmbH, Bockenheimer Landstrasse 24, 60323 Frankfurt am Main, Allemagne, à l’adresse https://prospectus.vontobel.com. En outre, le prospectus de base, tout supplément au prospectus de base et les Conditions Définitives sont disponibles gratuitement auprès de l’émetteur. L’approbation du prospectus par l’autorité compétente ne doit pas être considérée comme un avis favorable sur les instruments financiers offerts ou admis à la négociation sur un marché réglementé. Les instruments financiers ne sont pas des produits simples et peuvent être difficiles à comprendre. Ces informations contiennent une indication des performances passées. Le rendement passé n’est pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Les produits s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les facteurs de risques tels que décrits ci-dessous représentent les principaux facteurs de risques. 

Risque de perte du capital : ces produits présentant un risque de perte totale du montant investi à tout moment. 

Risque de marché : ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportant pas de protection du capital. 

Risque de désactivation :  pour les Turbos uniquement, si le cours du sous-jacent atteint la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit sera automatiquement désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement. 

Effet de levier : ces produits peuvent intégrer un effet de levier, qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas. 

Risque de crédit : en acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

06/12/2021 16:41:45

 

Écrire un commentaire

 

  

 

  

 

* Tous les champs imposés doivent être remplis