LVMH a porté le rebond du Cac tout près des 6.600 points

LVMH a porté le rebond du Cac tout près des 6.600 points

jeudi 14 octobre 2021Temps de lecture: 8 minutes

Somnolente dans les premiers échanges, la Bourse de Paris s’est réveillée et a retrouvé des couleurs à la faveur des annonces, faites mardi soir, par LVMH.

Le poids lourd de la cote, également numéro un mondial du luxe, a ouvert le bal de la saison des résultats trimestriels des entreprises de la plus belle des manières. Il a annoncé une hausse de ses ventes de 11% sur le troisième trimestre comparé à la même période de 2019, avant que la crise sanitaire n’éclate.

Cela porte à 44,2 milliards d'euros son chiffre d'affaires sur neuf mois. En Bourse, le titre s’est adjugé 3,16%. Dans la foulée, le Cac 40 a gagné du terrain et clôture la séance sur un gain de 0,75%, à 6.597,38 points, au lendemain d'une baisse de 0,34%. Le volume de transactions totalise 3,5 milliards d'euros.

La performance boursière de LVMH contraste avec celle de JPMorgan Chase. Première banque américaine à se prêter à l’exercice des trimestriels, l’établissement voit son action reculer de 2,4% à New York. Si JPMorgan a battu le consensus en termes de chiffre d’affaires et de bénéfice net par action (3,72 dollars, contre 3 dollars anticipés), la banque n’a pas non plus créé la surprise.

Les attentes étaient fortes et les prêts à la consommation et aux entreprises ont reculé de respectivement 2% et 5%. Les divisions BFI (banque de financement et d’investissement) et M&A (fusions-acquisitions) ont enregistré de solides performances. Le bénéfice intègre en outre 0,7 dollar de libérations de réserves et d’avantages fiscaux.

Pas d’accélération de l’inflation aux Etats-Unis

Surveillée comme le lait sur le feu alors que les prix des matières premières flambent, l’inflation américaine est ressortie en hausse de 0,4% en septembre et de 5,4% sur un an, globalement en ligne avec les attentes (+0,3% et +5,3% anticipés).

Hors alimentation et énergie, les prix à la consommation se sont renchéris de 0,2% sur un mois et de 4% par rapport à septembre 2020, comme prévu.

« Il n’y a rien de surprenant », commente Oliver Pursche, de Wealthspire Advisors. « Nous savons que l’inflation est élevée du fait de la hausse des prix des matières premières et des problèmes d’approvisionnement que nous traversons. Cela rassure la Fed, parce qu’il n’y a pas de surprise. »

La banque centrale américaine et sa stratégie monétaire seront au cœur des discussions en début de soirée, puisque l’institution publiera, à 20 heures, le compte-rendu de réunion de son comité de politique monétaire des 21 et 22 septembre.

Ce document confirmera-t-il que le tapering, c’est-à-dire la réduction du programme d’achats d’actifs de la Fed, est pour bientôt ? Très vraisemblablement, même si le calendrier n’a pas été fixé.

« L’élément le plus market mover pourrait être de savoir si les membres ont débattu sur leurs attentes [concernant] la première hausse des taux directeurs, envisagée par un nombre en croissance de membres pour l’année prochaine, selon le dot chart », analyse le cabinet Aurel BGC.

Dassault Systèmes et Spie entourés

Parmi les autres valeurs cotées à Paris, Dassault Systèmes s’est adjugé 3,48% et Capgemini 4,04%. Tous ont profité du relèvement, le troisième, par le groupe allemand SAP (+4% à Francfort) de sa prévision de chiffre d’affaires annuel. L’activité accélère dans le cloud.

A l’inverse, Axa a cédé 2,21%. Selon les analystes de Bloomberg Intelligence (branche recherche de l’agence financière), les deux derniers typhons ayant frappé l’archipel de Hong Kong devraient donner lieu à des millions de déclarations de sinistres.

Plus forte hausse, et de loin du SRD, Spie a bondi de 8,45%. Le groupe d’ingénierie a jeté l’éponge. Il s’est retiré du processus d'enchères pour l'acquisition d'Equans, filiale de services multi-techniques d’Engie, estimant que les informations fournies lors des audits préliminaires n'étaient « pas suffisantes » pour formuler une offre ferme. Le marché craignait le recours à une levée de fonds, évaluée à 2,5 milliards d’euros selon UBS, pour financer une telle opération.

Enfin, Sodexo a perdu 2,94%. Exane BNP Paribas a dégradé son opinion sur le titre du groupe de restauration collective, passant de « neutre » à « sous-performance », avec un objectif de cours fixé à 75 euros.

Wall Street portée par les techs

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi, le S&P-500 ayant enregistré des gains dans le sillage des grandes valeurs technologiques et après la publication du compte-rendu de la réunion de septembre de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

L'indice Dow Jones a perdu 0,53 point, à 34.377,81 points. Le S&P-500, plus large, a pris 13,15 points, soit 0,33%, à 4.364,85 points. Le Nasdaq Composite a avancé 105,71 points (0,73%) à 14.571,64 points.

Les « minutes » de la Fed, publiées en début d'après-midi mercredi, montrent que les responsables de la banque centrale ont signalé le mois dernier qu'ils pourraient commencer à réduire mi-novembre les mesures de soutien déployées face à l'impact de la crise sanitaire du coronavirus. Ils restent toutefois partagés sur l'ampleur de la menace représentée par l'inflation.

Plus tôt dans la journée, des données communiquées par le département du Travail ont montré que les prix à la consommation ont continué d'augmenter en septembre, alimentant l'hypothèse de voir la Fed relever ses taux d'intérêt.

Alors même qu'elle a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, la banque JPMorgan Chase a décliné de 2,6%, tirant vers le bas le Dow Jones et le S&P-500.

« Le marché est dans une phase attentiste » avec les résultats trimestriels, a commenté Jim Awad, directeur général de Clearstead Advisors LLC, à New York, ajoutant espérer que des perspectives solides pour les entreprises américaines contribueraient à soutenir les prix.

Les grandes valeurs technologiques, dont Amazon, Alphabet et Microsoft, ont progressé.

Blackrock, numéro un mondial de la gestion d'actifs, a fini dans le vert (+3,8%) après avoir fait état dans la journée d'un bénéfice trimestriel supérieur aux prévisions, à la faveur d'une reprise économique qui a dopé ses actifs sous gestion et ses commissions.

Sont désormais attendues jeudi les publications des résultats trimestriels de Bank of America, Citigroup, Wells Fargo et Morgan Stanley. Goldman Sachs communiquera les siens vendredi.

Palmarès du Cac 40 – séance du jour

Le top 5 du jour des valeurs du Cac 40

Le flop 5 du jour des valeurs du Cac 40

 

Point sur les matières premières principales

 

L’analyse technique du jour par DT Expert

On voit très clairement que les cours de l’EURUSD étaient enfermés au sein d’un large canal de LT légèrement descendant, jusqu’en novembre 2020, où une cassure haussière a eu lieu. La paire a proprement testé le pullback sur la borne supérieure dudit canal début avril dernier et s’apprête à un nouveau test qui sera déterminant. Aussi, si l’euro venait à enfoncer le nouveau point pivot des 1,15, il faudra rester prudents, et un retour vers les 1,115 serait d’abord envisageable, avec un regain du billet vert attendu.

Scénario alternatif : il faudra attendre désormais un passage au-dessus des 1,19 pour envisager une reprise de l’euro avec en ligne de mire les 1,25 initialement.

Sélection d’un turbo Call et d’un turbo Put pour jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent

Voici notre sélection de turbos de la gamme Vontobel pour ceux qui souhaitent jouer la hausse ou la baisse du sous-jacent sélectionné :

Bonne journée, bons trades et à la séance prochaine pour la suite de nos aventures…

AVERTISSEMENT

Les commentaires et analyses figurant dans ce document reflètent l’opinion de DT Expert à un instant donné et sont susceptibles de changer à tout moment. Ils ne sauraient cependant constituer un engagement ou une garantie de la part de DT Expert. Les usagers reconnaissent et acceptent que par leur nature même, tout investissement dans des valeurs mobilières revêt un caractère aléatoire et qu’en conséquence, tout investissement de cette nature constitue un investissement à risque dont la responsabilité revient exclusivement à l’usager. Il est précisé que les performances passées d’un produit financier ne préjugent en aucune manière de leurs performances futures. Les turbos, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations, voire de perdre toute leur valeur. Il est recommandé à toute personne non avertie des spécificités de ces produits de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter. Copyright 2021 – DT Expert ©

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L’ÉCHÉANCE, émis par Vontobel Financial Products GmbH, véhicule d’émission dédié de droit allemand offrant une garantie du paiement des sommes dues par l’émetteur au titre du produit donnée par Vontobel Holding AG. Le produit est soumis au risque de défaut de paiement, de faillite ainsi que de mise en résolution de Vontobel Financial Products GmbH et Vontobel Holding AG. 

Renseignements importants 

Ce document n’est ni un conseil en placement ni une recommandation de placement ou de stratégie de nature financière, comptable, juridique ou autre ou une stratégie d’investissement, mais une publicité. Des informations complètes sur les instruments financiers, y compris les risques, sont décrites dans le prospectus de base respectif, ainsi que tout supplément éventuel, et dans les Conditions Définitives (« Final Terms ») respectives. Le prospectus de base et les Conditions Définitives constituent les seuls documents de vente contraignants pour les instruments financiers. Il est recommandé aux investisseurs potentiels de lire attentivement ces documents avant de prendre toute décision d’investissement afin de bien comprendre les risques et les avantages potentiels d’un investissement dans les instruments financiers. Les investisseurs peuvent télécharger ces documents et le document d’information clé (KID) sur le site internet de l’émetteur, Vontobel Financial Products GmbH, Bockenheimer Landstrasse 24, 60323 Frankfurt am Main, Allemagne, à l’adresse https://prospectus.vontobel.com. En outre, le prospectus de base, tout supplément au prospectus de base et les Conditions Définitives sont disponibles gratuitement auprès de l’émetteur. L’approbation du prospectus par l’autorité compétente ne doit pas être considérée comme un avis favorable sur les instruments financiers offerts ou admis à la négociation sur un marché réglementé. Les instruments financiers ne sont pas des produits simples et peuvent être difficiles à comprendre. Ces informations contiennent une indication des performances passées. Le rendement passé n’est pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Les produits s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les facteurs de risques tels que décrits ci-dessous représentent les principaux facteurs de risques. 

Risque de perte du capital : ces produits présentant un risque de perte totale du montant investi à tout moment. 

Risque de marché : ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportant pas de protection du capital. 

Risque de désactivation :  pour les Turbos uniquement, si le cours du sous-jacent atteint la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit sera automatiquement désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement. 

Effet de levier : ces produits peuvent intégrer un effet de levier, qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas. 

Risque de crédit : en acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

06/12/2021 16:04:58

 

Écrire un commentaire

 

  

 

  

 

* Tous les champs imposés doivent être remplis